La Table régionale des organismes communautaires et bénévoles de la Montérégie crie victoire et salue l’ajout de paliers d’imposition pour les plus riches.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

– Pour diffusion immédiate –

 

Abolition de mesures régressives par le gouvernement Marois

 

La Table régionale des organismes communautaires et bénévoles de la Montérégie crie victoire et salue l’ajout de paliers d’imposition pour les plus riches !

 

St-Jean-sur-Richelieu, le 24 septembre 2012 La Table régionale des organismes communautaires et bénévoles de la Montérégie (TROC-M) salue la décision du gouvernement Marois qui a confirmé, au premier jour de son gouvernement, l’abolition de la taxe santé avant le prochain rapport d’impôt et l’annulation, d’ici le Sommet sur l’éducation supérieure, de la hausse des frais de scolarité. La TROC-M accueille également très favorablement l’annonce de l’ajout de paliers d’imposition pour les personnes gagnant un revenu de plus de 130 000 $ et de 250 000 $ par année.

 

La TROC-M regroupe des organismes communautaires qui sont confrontés au quotidien aux effets dévastateurs de la pauvreté. C’est un regroupement qui réclamait l’abandon des mesures appauvrissantes adoptées par l’ancien gouvernement. « L’abandon de ces mesures décriées par de larges pans de la société démontre que la mobilisation populaire porte fruits » souligne Danielle Goulet, présidente de la TROC-M, saluant au passage la ténacité étudiante exemplaire mais également la solidarité sans précédent démontrée à l’égard de la grève du printemps.

 

La TROC-M salue également haut et fort l’adoption de mesures fiscales progressistes par le nouveau gouvernement. En effet, l’annonce de l’ajout de paliers d’imposition pour les plus nanties de la société répond à un meilleur partage de la richesse. Notre regroupement est convaincu que cette meilleure répartition ne pénalise personne mais permet à toute la population de vivre un peu plus dans la dignité. La TROC-M a d’ailleurs mis de l’avant plusieurs alternatives fiscales au cours des dernières années, dont l’ajout de paliers d’imposition, la pleine imposition des gains en capital, le retour de la taxe sur le capital pour les institutions financières, la fin des PPP et des contrats secrets d’Hydro-Québec.

 

La TROC-M est très consciente que dans le contexte d’un gouvernement minoritaire, le sort de certaines mesures dépendra des appuis reçus par le Parti Libéral ou la Coalition Avenir Québec, deux partis qui prônent ouvertement la tarification et la privatisation des services publics, ainsi que les mesures d’austérité. Le regroupement a également remarqué que le milieu des affaires et les « think-thanks » de droite utilisent les tribunes médiatiques dont ils disposent pour décrier  les mesures fiscales visant à faire contribuer davantage les grosses entreprises et les plus fortunés. « Dans ce contexte, nous croyons que la mobilisation demeure dès maintenant nécessaire, non seulement pour éviter les reculs mais pour aller plus loin dans la mise en œuvre d’une meilleure redistribution de la richesse afin de mettre fins aux inégalités sociales grandissantes », conclue Johanne Nasstrom, directrice de la TROC-M.

 

-30-

 

Renseignements : Johanne Nasstrom (450) 347-4110