Base d’unité

Une base d’unité est un ensemble de valeurs qui cimentent les liens entre les organismes communautaires, membres d’une CDC. C’est le miroir dans lequel chaque organisme se reconnaît en même temps que la base idéologique d’un mouvement où les membres participent, se solidarisent et se mobilisent.

1. PRÉSENTATION GÉNÉRALE
D’UNE CORPORATION DE
DÉVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE

Les expériences québécoises en matière de développement local sont diverses et variées ; on n’a qu’à penser, entre autres aux différentes tables de concertation, aux sommets socio-économiques, aux regroupements d’organismes autour d’une problématique précisément identifiée (pauvreté, personnes âgées, famille…).

À l’intérieur de cette panoplie de ressources vouées d’une façon ou d’une autre à l’amélioration du bien-être collectif, il y a un modèle qui émane directement du mouvement populaire et communautaire au cours des dernières années : la Corporation de développement communautaire (CDC).

Il en existe à l’heure actuelle près de soixante, majoritairement situées à travers le Québec.  On les retrouve principalement dans les centres urbains de leurs territoires respectifs.

Sur le territoire de la Haute-Yamaska, il existait déjà un regroupement plus ou moins formel de groupes communautaires.  La mise sur pied d’une CDC vient répondre à un besoin manifeste de concertation plus articulée et plus structurée et consolide ce regroupement en y ajoutant une dimension de développement.

De façon générale, c’est « sans débat, sans concertation » que le développement populaire et communautaire s’est effectué et il faut lui reconnaître l’absence d’une cohésion d’action qui caractérise les mouvements plus structurés.

Répondant aux aspirations de plusieurs organismes de la région, un comité a travaillé à définir une structure qui se distingue des autres organismes de développement et qui correspond aux besoins identifiés chez nous.  En voici les principales caractéristiques :

  • C’est un regroupement d’organisations communautaires qui agissent sur le territoire de la MRC Haute-Yamaska qui voit à organiser une structure d’aide technique, de concertation et de services par et pour les organisations communautaires.
  • Le membership est composé principalement d’organisations communautaires autonomes.
  • Il agit dans un processus commun dans lequel les organisations concernées cherchent à se reconnaître entre elles et à se faire connaître par leurs milieux et les différents paliers gouvernementaux.

Avec ses membres, la Corporation de développement communautaire de la Haute-Yamaska entend faire valoir le caractère clair et essentiel de sa mission, la cohérence et l’efficacité de son mode de fonctionnement et, enfin, la pertinence de ses services auprès de ses collaborateurs et de la population.

Cette base d’unité se situe en regard de ses buts, sa mission (ses valeurs), de ses principes orienteurs et de ses champs d’action.